Léon Woronꜩoff

Notes ponctuelles

Toujours plus linguistiquement in statu quo ante (et singulier)

Je viens d'un temps où l'on parlait encore de “h aspiré” (par opposition à “h muet”) et où certains professeurs se sont évertués à nous faire prononcer ces “h”. Cette différence ce retrouve encore dans le fait de faire une élision ou non avant un mot débutant par “h”, ce qui n'a rien de logique puisque, pour la plupart des gens, les “h aspiré” ne sont plus prononcé, donc, j'ai décidé d'être logique en prononçant tout “h” et en le marquant par écrit en enlevant les élision sus-mentionnées, je vais ainsi à l'encontre de la histoire linguistique.

Signaler une erreur

Pour me ſignaler les fautes (orthographe, grammaire, conjugaiſon, typographie, …) que je peux faire, veuillez me contacter plutôt que de faire un commentaire. Je vous en remercie d' avance.

Commentaire(s)

Il n' y a actuellement aucun commentaire.

Commenter

À lire au minimum avant d' envoyer un commentaire pour le faire en connaiſſance de cauſe: ce qui ſert de règlement d' ordre intérieur.

Envoyer un commentaire

Rétro-lien

Adreſſe de rétro-lien de ce billet (notez que certain moteur de journal extime informe d' une erreur comme par exemple le fait que cette adreſſe n' eſt nullement une adreſſe de rétro-lien, mais c' en eſt bien une et le rétro-lien ſe fait de toute façon).