Léon Woronꜩoff

Notes ponctuelles

Nouvelle “langue”?

Dernière miſe à jour

J'ai eu en tête fin ſeptembre 2011 de créer une langue écrite de façon phonétique. Cette langue ſerait baſée ſur ma langue maternelle, le français, mais ſ'en écartera au fur et à meſure que je trouverais des raiſons de le faire.

Cette idée à fait ſon petit bonhomme de chemin dans ma tête (vers début août 2013), alors que je travaillé à un alphabet curſif (mis de côté voire abandonné), je ne ſuis d'ailleurs alors plus ſûr de la pertinence d'utiliſer un jeu de caractère limité aux 256 caractères informatique de baſe tel que c'était le cas dans ma première verſion de cet alphabet (voir ci-après).

Je préciſe alors mon idée de me baſer ſur le français, j'utiliſerais énormément l'étymologie pour la création des mots et m'efforcerai de n'avoir aucun mots dont la vocaliſation (et donc l'orthographe puiſque ça ſerait lié) ſerait ſemblable (je ne ſuis plus ſi ſûr de la pertinence de cette dernière idée). Par ailleurs, j'ai alors eu l'idée que cette langue pourrait être utile en étant une langue que l'on apprend pour ſ'imprégner de différents concepts linguiſtique que l'on retrouve dans les langues, ça ſerait donc une ſorte d'outil pédagogique, une langue ſimple là où il n'y a nullement lieux de compliquer et complexe dans ſa grammaire (qui ne ſupportera la moindre exception afin d'être ſimple un maximum) pour inclure les concepts que j'ai précédemment évoqué.

Fin 2016, je travaille beaucoup par écrit à l'alphabet curſif ſus-mentionné avec de nouvelles idées: d'une part, pouvoir utiliſer cette alphabet pour une langue vivante, à ſavoir le wallon (que je ſuis en train d'apprendre avec ſon “orthographe Feller” qui me dérange pour certaines raiſons que j'expoſerai ultérieurement, il ne ſ'agirait en aucun cas de vouloir ſ'impoſer comme le fait le ſoit diſant "wallon unifié" ſur l'inter-réſeau, mais ſimplement de propoſer une alternative que j'eſpère travailler avec d'autres perſonnes et ſi la ſauce ne prend, revenir à mon idée de départ de création d'une langue à partir du français), d'autre part, reſpecter autant que poſſible l'hiſtoire de l'écriture et enfin, de conſerver au maximum les ſignes de ponctuation du français (je n'avais juſque là nullement penſé à la ponctuation et, il faut que j'y réfléchiſſe point par point 😉 pour en être ſûr), quand à l'utiliſation des majuſcules, j'eſpère pouvoir ſimplifier les choſes — car les règles en la matière ſont très complexes quand on ſe penche ſur la queſtion, c'eſt même parfois arbitraire, lorſqu'on ſe réfère à "l'uſage" ſans autre juſtification — et j'ai aboutis à pluſieurs piſtes qu'avec un tout petit peut de recule j'ai conſidérées comme ſ'éloignant trop des alphabets actuelles pour être accepté, ce travail eſt donc loin d'être fini.

En travaillant à cet alphabet, il m'eſt apparu évident qu'une écriture phonétique demanderait un trop grand nombre de lettres et que cet écriture ſerait donc phonologique, pour autant, les variantes locales ſeraient écrites différemment afin de pouvoir diſtinguer les différentes locutions wallonnes. Cela eſt partiellement le cas avec l'“orthographe Feller” (c'eſt d'ailleurs ce que tente d'éviter très maladroitement le "wallon unifié", alors même que c'eſt impoſſible…).

Dans le même ordre d'idée, une choſe qui poſe vraiment problème dans l'“orthographe Feller”, c'eſt qu'elle conſerve plus ou moins les lettres muettes du français, ce qui, au regard de bien d'autres langues me ſemblent ſuperflus et encombrantes (d'autant plus pour une langue phonologique). Mais, les wallons étant (hélas) devenu des francophones, ils ont hérité de cette manie françaiſe qui conſiſte à croire qu'avoir des lettres muettes dans les mots pour raiſon étymologique eſt un trait de génie (c'eſt vrai que cela peut être utile pour certains mots dont des lettres diſparurent réapparaiſſent avec l'ajout d'un ſuffixe, par exemple: “lait” et “laitage”, le “t” muet devenant prononcé), qu'à cela ne tienne, j'ai penſé à avoir deux orthographes, une ſans lettre muette et une avec lettres muettes (uniquement utiles à l'étymologie). Dans le dictionnaire, l'orthographe comprenant des lettres muettes ſeraient écrite au côté de l'orthographe ſans et chacun pourra faire un choix d'écriture: avec ou ſans lettres muettes (il faut bien ſûr être cohérent, ſoit on les utiliſes toutes, ſoit on en utiliſe aucune).

J'ai décidé dés le début (avant même de n'imaginer que ce ne ſerait, à priori, qu'un alphabet) que la première étape ſerait de définir un alphabet. Si l'alphabet phonétique international pourrait être utiliſé, je voudrais éviter les problèmes de reproduction de caractères ſur ordinateur et donc, éviter les ſignes diacritiques et autres ſignes rarement utiliſé, la difficulté étant que, par ailleurs, je penſe n'utiliſer aucune diphtongue ni aucun digrammes, chaque ſon aura ſa lettre correſpondant. Dans un premier temps donc, j'ai penſé qu'avant de penſer à un alphabet curſif (qui aura pour particularité de pouvoir ſe faire d'une traite ſans repaſſer par un trait déjà effectué!), je concevrais un alphabet en caractères d'imprimerie, j'ai depuis changé d'avis ſur le ſujet, au contraire, je penſe partir d'un alphabet curſif voire de faire de la même façon que l'hiſtoire de l'écriture: caractères majuſcule modifié en curſif avec l'ajout de minuſcule puis caractère d'imprimerie, d'où une police de caractère informatique.

Les contrainte de départ ſemble impoſſible à réaliſer, elle ſeront donc peut-être modifiée, mais, j'eſſayerai tout de même de les reſpecter.

Quand au projet de langue baſée ſur le français, il prendra finalement (fin 2018) une autre forme

À titre d'archive — qui ſera remplacée par la deuxième verſion de cet alphabet dès que je l'aurai fixé, verſion qui devrait être travaillée avec d'autres perſonnes —, voici la première verſion des lettres de cet alphabet qui était alors phonétique… (réviſé fin février 2017 car il contenait des erreurs; à noter que l'alphabet phonétique international à depuis été réviſé et que le travail actuel ne porte plus ſur autant de caractères bien que le nombre actuel de caractères pourrait être revu à la hauſſe):

Lettre de cet alphabet Symbole de l'alphabet phonétique international
_ [ʔ]
h [h]
a [a]
4 [ɑ]
b [b]
p [p]
q [ɑ̃]
d [d̪]
t [t̪]
+ [ɟ]
& [e]
g [ɡ]
k [k]
c [c]
{ [ɛ]
> [ʋ]
v [v]
f [f]
\ [ɛ̃]
6 [ð]
9 [θ]
1 [œ̃]
z [z]
s [s]
e [ə]
7 [ʒ]
[ [ʃ]
( [ø]
5 [œ]
" [ɥ]
w [w]
} [ʍ]
o [ɔ]
* [ç]
x [x]
% [χ]
0 [o]
r [ʁ]
) [ɔ̃]
2 [ʙ]
; [ɢ]
, [r̥]
8 [r]
3 [ʀ]
u [y]
: [ɹ]
| [u]
/ [ʎ]
l [l]
^ [ɫ]
! [l̥]
y [ɨ]
m [m]
i [i]
n [n]
~ [ɲ]
- [ŋ]
j [j]

Voici les ſymbole de l'alphabet phonétique international (d'avant la réviſion de 2015) des ſons qui, alors, ne devaient être utiliſé: [ʉ], [ɯ], [ɪ] (il eſt ridicule que je ne l'ai retenu comme étant à utiliſer, mais mes choix d'alors était des plus arbitraires), [ʏ], [ʊ], [ɘ], [ɵ], [ɤ], [ɜ], [ɞ], [ʌ], [æ] (idem), [ɐ], [ɶ], [ɒ] (idem).

Signaler une erreur

Pour me ſignaler les fautes (orthographe, grammaire, conjugaiſon, typographie, …) que je peux faire, veuillez me contacter plutôt que de faire un commentaire. Je vous en remercie d'avance.

Commentaire(s)

Il n'y a actuellement aucun commentaire.

Commenter

À lire au minimum avant d'envoyer un commentaire pour le faire en connaiſſance de cauſe: ce qui ſert de règlement d'ordre intérieur.

Envoyer un commentaire

Rétro-lien

Adreſſe de rétro-lien de ce billet (notez que certain moteur de journal extime informe d'une erreur comme par exemple le fait que cette adreſſe n'eſt nullement une adreſſe de rétro-lien, mais c'en eſt bien une et le rétro-lien ſe fait de toute façon).