Léon Woronꜩoff

Notes ponctuelles

Qᵫlqᵫs moʦ à n'employer qᵫ par inadvertance

Dernière miſe à jour

Ce billet eſt encore très peu fourni (et c'eſt un euphémiſme), il m'a ſemblé important d'en établir d'abord une ſtructure qui, d'elle-même, peut contribᵫr à vous faire votre propre petite liſte (vous êtes d'ailleurs invité à partager celle-ci), en ſuite ſeulement, quand j'en ꜷrai le temps je remplirai celui-ci (et ça ſe fera ꜷ fur et à meſure, comme pour le billet intitulé "Qᵫlqᵫs définitions, …" qui eſt déjà plus fourni).

Il eſt des moʦ qui étant dévoyé ſont à éviter. S'il eſt difficile de ſe corriger en parlant, il eſt très important de le faire par écrit, non ſeulement parce qᵫ "les écriʦ reſtent" (depuis la poſſibilité techniqᵫ d'enregiſtrement ꜷdiophoniqᵫ, les paroles également et d'ailleurs, cette attention doit donc ſ'étendre à tout enregiſtrement ꜷdiophoniqᵫ intentionnel, ce qui comprend la plupart des vidéos), mais ꜷſſi parce qᵫ ce qui eſt écrit à potentiellement plus d'impacte (de même qᵫ ce qui eſt enregiſtré ꜷdiophoniqᵫment intentionnellement). En voici qᵫlqᵫs-un avec les raiſons pour ne les employer qᵫ par inadvertance, ſéparé en pluſieurs catégories:

Étymologiqᵫment illogiqᵫ et hiſtoriqᵫment injuſtifié

Afin d'éviter la confuſion, il vꜷt mieux éviter les moʦ qui n'ont ꜷcune baſe hiſtoriqᵫ ꜷtre qᵫ contemporaine et dont l'étymologie n'eſt nullement logiqᵫ (il ne ſ'agit en ꜷcun cas de ſ'en prendre ꜷx néologiſmes, mais bien à ce qui n'a, ꜷ fond, ꜷcun de ſens).

Les ſubſtantifs devenus adverbes forcluſif d'une négation ne peuvent être utiliſé qu'avec des verbes leur correſpondant, ſoit, par exemple:

Il eſt bien ŝur poſſible d'ommettre "le" ou "la" et "moindre", en tout cas, ce qui eſt à faire ſi ſon adverbe n'a de ſens, c'eſt d'utiliſer la particule de négation ſeule.

Étymologiqᵫment illogiqᵫ (même ſi hiſtoriqᵫment juſtifié)

Afin d'éviter la confuſion, il vꜷt mieux éviter les moʦ qui, ꜷ fil du temps ont dérivé vers une définition qui ne correſpond plus à ſon étymologie.

"Ne plus" marqᵫ un ceſſation, une privation, hors, la négation de plus eſt moins et non zéro. Il vꜷt donc mieux tourner ſes phraſes différemment avec des moʦ marquant la ceſſation ou la privation dont il eſt qᵫſtion.

Étymologiqᵫment logiqᵫ mais hiſtoriqᵫment injuſtifié

Afin d'éviter la confuſion, même ſi avec l'étymologie on peut comprendre, puiſqᵫ la correſpondance avec la définition hiſtoriqᵫ a diſparᵫ, ꜷtant éviter ce mot, ſurtout quand il y a une alternative à celle-ci.

Panoptiqᵫ: ce mot tend à être employer dans le ſens de "vᵫ d'enſemble", ce qui eſt éthymologiqᵫment logiqᵫ, mais ces définitions hiſtoriqᵫs ſont: "Lunette permettant de ſ'accomoder de courtes diſtances" et "Batiment où l'on peut voir tout ſon intérieur en ſon ſein".

Les angliciſmes

Il eſt important d'éviter les angliciſme car c'eſt une forme de coloniſation, en effet, la langᵫ reflette un état d'eſprit, plus une langᵫ eſt imprégnée d'une ꜷtre, plus elle eſt influancée par l'eſprit de ceux qui emploient cette ꜷtre langᵫ. Nous, européens de l'oᵫſt, ſommes coloniſés culturellement depuis 1945, voire 1944, nous nous devons de nous décoloniſer nous-même pour ſortir de cette domination pernitieuſe et la première choſe à faire eſt de refuſer l'emploi d'angliciſme (à moins qᵫ la première choſe à faire ſoit de refuſer d'être inondé de culture, ſurtout muſical, anglophone, il eſt difficile d'établire une priorité entre les deux, de toute façon, ce ſont deux choſes à faire abſolument!).

À moins qᵫ l'équivalant français de l'angliciſme viſé ne face deviner avec évidence de qᵫl angliciſme il ſ'agit, je n'indiqᵫrai nullement l'angliciſme en qᵫſtion afin d'éviter ſa publicité.

Encore ꜷcun de mot de ce type (beꜷcoup me vienne en tête, mais iʪ ſont tous dans la catégorie dont l'équivalant français donne difficilement une idée clair de qᵫl angliciſme il ſ'agit, et je préfèrerai avoir une majorité de l'ꜷtre catégorie or, ceux-ci ne me viennent préſentement à l'eſprit, remarqᵫz qᵫ ſi je trouve qu'il y a une large majorité de la première catégorie, alors, je changerai d'avis à ce ſujet).

Les moʦ vulgaires

Nous ſommes dans une époqᵫ où la vulgarité eſt concidérée comme normale alors qu'elle était loin de l'être il y a un demi-ſiècle, or cette vulgarité à de mꜷvaiſes concéqᵫnces, nous devons donc nous ré-éduqer, ici, ce ſont plutôt qᵫlqᵫs petiʦ trucs.

Encore ꜷcun de mot de ce type.

Signaler une erreur

Pour me ſignaler les fautes (orthographe, grammaire, conjugaiſon, typographie, …) que je peux faire, veuillez me contacter plutôt que de faire un commentaire. Je vous en remercie d'avance.

Commentaire(s)

Il n'y a actuellement aucun commentaire.

Commenter

À lire au minimum avant d'envoyer un commentaire pour le faire en connaiſſance de cauſe: ce qui ſert de règlement d'ordre intérieur.

Envoyer un commentaire

Rétro-lien

Adreſſe de rétro-lien de ce billet (notez que certain moteur de journal extime informe d'une erreur comme par exemple le fait que cette adreſſe n'eſt nullement une adreſſe de rétro-lien, mais c'en eſt bien une et le rétro-lien ſe fait de toute façon).