Léon Woronꜩoff

Créations muſicales

Table des matières

Ôtres (ſic1) tracas

Peut-être un peu trop d'un orient qui ſoit auſtral,
de nos contrées mais aux confins attitrés.

Quoi qu'auſſi trop à l'oueſt car original
(le ſingulier n'a qu'à reſter ſeul et proſtré).

Oſtrogoth et bohême (ſic2) bien peu théâtral2,
vu d'iceux, de principes ôtés trop centrés,
mes pantins (de “réveil”) immobiles au final
de replis multi-identitaires recentrés,
tout comme ce bien trop vieux mode muſical
(d'un paſſé recompoſé et, bien qu'excentré,
en majeur d'Ut, par noſtalgie, ce point central
duquel il m'eſt reproché de me concentrer)
et ces ſouvenirs entaſſés dans mon local,
vus comme bibelots cachant mal l'ex-entré;
par ces traditions et cet eſprit anceſtral
vu par trop de deſcendants comme auto-centré.

Tout cela eſt-il ſi pouſſiéreux que fatal
que j'entends: “marche à l'ombre”, ne pouvant rentrer?

Saut infini de l'autre à cet un cardinal
de l'a privatif au mono épi-centré,
la majorité ſe voulant δῆμος fractal,
citoyens capitaux au pouvoir plus centré,
ils appliquent leurs principes de droit pénal
de leurs ὄστρακα; de leurs non, je ſuis fruſtré.

Clair et âge d'or, vers lent

Homme âgé de bien peu de foie

Voit-on bien la vie en roſe
avec les éléphants roſes?
Cette vie en rien ſi roſe
quand le foie a la cirrhoſe!

Note

En hommage à Alain Roux (17 octobre 1944 - 1er juillet 2018).

De l'impoſſibilité d'être actionnaire ſtatu quo

Si les dégénéreſcences
ſ'arrêtaient grâce à nos “ſavants”,
nous ſouffririons de l'abſence
de dire que c'était mieux avant.

La différence eſt identitaire

Il eſt faux de dire qu'un mal-entendant eſt un bien-ſourd!

Ô eſthètes typographes et autres commercieux (ſic) viſuels de l'écrit, non, la longueur du titre n'a aucune importance, et, quoi que vous en penſiez, il peut être autre choſe qu'un réſumé de ce qu'il intitule, il peut même, quoi qu'il ſoit préférable d'éviter cela, faire partie du texte qui pourrait être incompris ſans celui-ci, quoi qu'il en ſoit, pour un texte très court, ce qui eſt récurrent dans le préſent contexte, il n'y a aucun problème à ce qu'il ſoit plus long que le texte en queſtion; enfin, que faites-vous des intitulés de morceaux inſtrumentaux? Comment faire plus cours que leurs paroles inexiſtantes?

Notes

Il ſ'agit du titre d'un morceau inſtrumental.

Quand j'ai écrit le titre de celui-ci, j'ai oublié de parler des informaticiens obtus qui limites, entre autre, la longueur des noms de fichiers.

Une dernière (chanſon) pour cette fois-ci

Point final.

Ἐγώ στέργω (malgré tout)

L'indécent amour de ſoi au détriment de celui des ſiens va juſqu'à ſigner la fin de l'unité des ſiens advenus de ſon vivant et juſqu'à rendre des couſins inconnus les uns pour les autres.

Qui cherche, cherche et fini par chercher à oublier

Tous ceux qui cherchent la ſource de la vie,
paſſent tant et tant d'heures à côté de la leur
et ils finiſſent par confondre à l'envie
d'eau de ſource celle d'eau-de-vie; quel leurre!

(In)culture (de la dé/des)géneration(s) du copié/collé

C'eſt très bien d'avoir conſtitué un doſſier,
encore eût-il fallu le lire (comme il ſied).

Paradoxe iſſu de ce bain culturel

J'ai vraiment un problème avec l'ironie
car elle eſt ſource de malentendus grinçants
mais il ſerait tellement vain que je nie
que, non, je ne peux m'empêcher d'être pinçant.

Comment en ſavoir plus ſur un ‘ré-action-naire'?
En lui répondant:

Oui, c'était mieux avant.
Mais quand?

Poſt ſcriptum et cantāvī: bien ſûr, les “progreſſiſtes” refuſeront de dire “oui”, mais, de toute façon, ces idéologues ne veulent rien ſavoir du “camp d'en face”.

Ma viſion de ce concept relatif

Le temps paſſe trop vite!

nātus eſt

Une penſée ſur un temps paſſé

Quand on ne connaît rien de Dieu, on eſt prêt à croire le premier venu qui parle de divin, pourvu qu'il ſoit dans l'air du temps.

…temps de l'“en fer”,
temps de l'envers,
temps de l'enfer
à ciel ouv(…)

De préſents paſſés advenus

Memento

Agere
  • Paſſer ſon temps dans ſes ſouvenirs accomplis,
    • eſſayer d'accomplir l'inachevé paſſé,
  • préſenter l'inſtant paſſant comme profit en tombant en permanence dans l'oubli et l'inſouciance ou
  • ſe projeter continuellement dans l'accompliſſement du futur par peur de l'imparfait tout en ignorant ce qui fut fait ou encore
  • faire, être ou avoir pour paraître ce que nous croyons néceſſaire pour donner et recevoir de l'amour,
    • voire errer dans la volonté de
      • toujours faire ou avoir plus ou
      • d'être toujours dans l'“être (ici et maintenant)”, ſe déſincarnant virtuellement de fait,
  • voilà le commun des excès qui font:
    • paſſer à côté de ſa vie,
    • ne ſe préſenter:
      • ſoit qu'en tant qu'enveloppe charnelle,
      • ſoit qu'en tant qu'être,
    • ou parfaire l'à venir dans une voie ſans iſſue en ſ'empêchant
      • de ſ'accomplir ſoi-même et
      • de participer à l'accompliſſement des ſiens voire d'autrui.
Vivere

Une vie, c'eſt:

  • un corps,
    • des ſenſations,
    • des beſoins,
    • un cœur,
      • un vécu,
      • des connaiſſances,
      • des réflexions,
    • une tête,
      • des ſentiments,
      • des penſées,
  • des voix et des viſions intérieures,
  • une voie ici-bas qui viſe là-haut, ainſi nous voguons animés dans nos vagues à l'âme.
Tout cela forme un enſemble où rien ne va jamais l'un ſans l'autre.

Morī

Nous donnons toutes leurs importances à nos vies car nous ſavons d'expérience qu'elles aboutiſſent, en leurs temps, à la mort. Au-delà, nous croyons.

Savoir que la mort peut venir à tout inſtant ſtimule l'envie:

  • de vivre et
  • d'aimer:
    • les nôtres et
    • les autres
  • et d'être généreux envers
    • les nôtres et
    • autrui, dès que poſſible.

Dans notre corps animé, cet enſemble dans lequel nous vivons, aucun de nous n'eſt immortel et heureuſement!

Et plus ultra

Au-delà:

  • la fin du libre arbitre qui nous rend notre deſtin.
Alors quelles que ſoient nos croyances:
  • croyons-y.

Note

Au départ, il ſ'agit d'un morceau compoſé par le claviériſte d'un des groupes dont j'ai fait partie que j'ai intitulé: “Memento mori”. Quelques années plus tard, j'ai écrit des paroles pour cette chanſon. Encore quelques années plus tard, j'ai écrit un texte à déclamer ſur la muſique de Memento mori, chanſon qui finira par le chant contenant les paroles précédamment écrites. Bien des années plus tard, n'étant plus en accord avec ces paroles, je les ai réécrites, ſon titre eſt alors devenu: “Memento”. Quelques années plus tard encore, j'ai recompoſé ſa muſique.

Libérons-nous?

Libérons-nous de la liberté!

Juge coupable

Juger quelqu'un d'être coupable de juger,
c'eſt être tout auſſi coupable et ſe gruger.

נחש הנחושת

Notes

Il ſ'agit d'un morceau inſtrumental.

Droits d'auteurs

Dans la meſure du poſſible, en vertu de la loi, moi, Léon Woronꜩoff, j'ai renoncé à tout droit d'auteur et aux droits voiſins ou connexes pour toutes les paroles et les muſiques raſſemblées ſous le nom: “Léon Woronꜩoff” dans le but que celles-ci ſoient immédiatement dans le domaine public.

Ces œuvres ſont publiées depuis la Wallonie en Belgique.

Toutes les paroles (et les compoſitions) ſont, dès lors, publiées ſous la licence Creative Commons Zero (réſumé).